Cours de guide-naturaliste junior 2015

CGNJ-2015-2016Chaque année l’ASBL  organise des cours de guide naturaliste junior pour les enfants de 7 à 12 ans, en collaboration avec le Muséum régional des sciences naturelles. Les cours ont lieu, en période scolaire, tous les mercredi après-midi (13.30 à 16.00). Gardiennage de 13h à 13h30 et de 16h à 16h30

Cette année les cours débutent le 09/09/2015. Inscription dès maintenant.

Les enfants pourront ainsi apprendre de manière ludique. Les sujets abordés sont la Terre et la géologie, les oiseaux, les insectes, les arbres et les plantes, les reptiles, l’évolution de l’Homme, les cycles de la vie animale et végétale, …

A la fin de l’année, les enfants obtiennent un brevet de guide-naturaliste « Junior » reconnu par l’asbl Malogne et le Muséum régional des sciences naturelles de Mons.

Les cours se déroulent sur 2 sites :
Ancienne gare d’Hyon-Ciply, 490, chaussée de Maubeuge, 7022 HYON.
Muséum régional des sciences naturelles – SPW – Mons, 7, rue des Gaillers, 7000 MONS.

Tarif
180€ pour l’année complète ou 90€ par module (deux modules au total)
Possibilité de déduction fiscale grâce à la fiche ONE
Réservation obligatoire

Payement : par virement (noter en communication CGNJ + le nom de l’enfant)
IBAN : BE78-9531-3131-0986
BIC : CTBKBEBX

Contact
David Stradiot +32 (0) 471 / 74 21 67 (david.stradiot@umons.ac.be)

Conférences UTL (2014-2015)

Géologie et histoire

 Thèmes : Le géoparc du Bassin de Mons

Présentation générale du géoparc du Bassin de Mons. Les exposés se feront en fonction des itinéraires pédagogiques dans le géoparc.

Dates :

Les Mardis (de 10h à 12h)

  • 7 et 21 octobre 2014,
  • 4 et 8 novembre 2014,
  • 20 janvier 2015,
  • 10 et 24 février 2015,
  • 10 mars 2015

Coût :

Renseignement auprès de l’UTL

Local :

Musée d’Histoire Naturelle, rue des Gaillers, 7, 7000 Mons

Sortie des livrets pédagogiques du géoparc du Bassin de Mons

L’ASBL a le plaisir de vous annoncer la sortie des 6 livrets édités dans le cadre de la création du premier géoparc de Wallonie destiné à valoriser les richesses naturelles que recèle notre région.

Le premier volume est une présentation des généralités concernant les Sciences de la Terre et du métier de géologue. Les cinq suivant sont consacrés aux itinéraires pédagogiques du géoparc du Bassin de Mons2014-06-24 13.08.22

Ils sont disponibles au prix de 8 €. Vous pouvez vous les procurer dans nos bureaux.

Umons, faculté polytechnique, service de géologie
9, rue de Houdain, 7000 Mons

Téléphonez au préalable, du lundi au vendredi entre 8h30 et 16h00  afin de réserver votre exemplaire.

Contacts

 Thierry Mortier  

David Stradiot

 

 

Extrait du JT de la RTBF du 22 octobre 2013

Dans le cadre de notre série « La Belgique mystérieuse », découverte de ce labyrinthe souterrain de 260 kilomètres, dans les sous-sols de Cuesmes.
RTBF
Voici la copie de l’article publié par la RTBF  (l’original se trouve ici)

Les carrières souterraines de la Malogne: un secret bien gardé

Dans les sous-sols de Cuesmes, près de Mons, se cachent des richesses insoupçonnées. Des galeries souterraines longues de 260 kilomètres ont été creusées à la fin du 19ème siècle pour extraire du phosphate. Ces galeries ont eu plusieurs vies avant d’être laissées à l’abandon en 1950. Elles sont encore très bien conservées.

L’ASBL Malogne, constituée de géologues et de passionnés de spéléologie, est la seule à pouvoir se promener sur le site. Ferméau public pour des raisons de sécurité, il offre pourtant un éclairage passionnant sur notre passé. « Il permet d’abord de découvrir un pan du passé industriel du bassin montois: ici, entre 1873 et 1920, des dizaines d’ouvriers travaillaient treize heures par jour pour extraire du phosphate qui servait ensuite à la fabrication d’engrais« , précise Thierry Mortier, coordinateur de l’ASBL. Plus tard, le site fut utilisé comme champignonnière mais aussi comme repère de résistants pendant la seconde guerre mondiale.

Mais au-delà de l’intérêt historique, cet immense labyrinthe regorge de surprises. Ainsi, un tiers de sa surface est en fait sous eaux, une eau turquoise recouverte d’une fine couche de calcaire. « Les eaux sont remontées quand l’exploitation a cessé et elles constituent l’une des ressources de la région en eau potable« , explique Lucianne Licour, chercheuse en géologie à l’UMons.

Un peu plus loin, quelques chauves-souris terminent leur nuit. Ces 260 kilomètres de labyrinthe leur offrent un peu tranquillité. Mais ce qui intéresse surtout les scientifiques de l’Université de Mons, ici, ce sont les roches, les failles et les fossiles. « On a retrouvé des restes fossilisés d’un Mozazaure, un grand reptile marin qui était un super prédateur il y a 66 millions d’années« , raconte Thierry Mortier. « La Malogne nous permet de découvrir une partie de notre passé et de mieux comprendre l’histoire de la terre et des continentsainsi quele va-et-vient des mers », ajoute-t-il.

Tout le paradoxe, c’est que ce site est classé Patrimoine Exceptionnel de Wallonie mais que l’accès n’y est pas autorisé par la ville de Mons, qui craint pour la sécurité des visiteurs.L’ASBL Malogne souhaiterait pouvoir en sécuriser une partie pour y développer du tourisme scientifique et accueillir les curieux.

Fiona Collienne – RTBF